Présentation du talentueux ténor Panos Petropoulos, un artiste qui est loin de manquer d'originalité. Preuve en est, notre visite pour l'interviewer fut très riche en rebondissement, ce fut un moment unique.

Un rêve hélas inachevé

Une voix de ténor s'identifie aux notes aigües chez un homme, en dessous de la voix d'un soprano. Panos Petropoulos a un talent qui n'est pas donné à tout le monde, il peut sortir des notes en ténor, mais également en basse. Souvent moqué à l'école, au collège et au lycée, il a réussi à passer outre cela une fois adulte, car il n'avait plus besoin de chanter devant tout le monde. C'est vous l'aurez compris le regard de l'autre sur ses différences qui aura mis fin à la carrière prometteuse de Panos Petropoulos. On aurait sans doute pu le voir sur une scène, son rêve le Wiener Staatsoper, le célèbre Opéra de Vienne en Autriche.

Le lyrisme à la Panos c'est quelque chose

Lorsqu'un rêve ne peut se concrétiser on peut le transformer, faire en sorte de le vivre tout de même, avec certes des nuances, mais peu importe, car le "presque" c'est déjà bien. C'est de cela que s'est contenté Panos Petropoulos, il ne pouvait pas chanter à l'Opéra, il s'est façonné son opéra, les notes raisonnent dans une verrière qu'il s'est faite construire dans l'arrière cour de sa maison de campagne. Il se produit toutes les semaines, le jeudi soir, car il aime ce jour, c'est la veille de l'avant week-end, il dit qu'il n'y a pas meilleur jour que celui qui précède l'attente du bonheur. Son public, c'est les étoiles, il lève toujours les yeux quand il chante, ses notes s'envolent aux cieux dit-il. Une fois l'heure arrivée, car il est ponctuel, c'est 21h tapante, il s'installe, son orchestre lyrique est bien sûr virtuel, mais il a aménagé des mannequins, tous avec des instruments, c'est bluffant, on en aurait presque peur. Et puis voila que les premières notes sortent, une voix incroyable, Panos Petropoulos interprétè le barbier de Séville et jeudi prochain ce sera Carmen, ce qui est somme toute logique pour un ténor lyrique.